Les Six Compagnons est une série de romans pour la jeunesse écrits par l’auteur Paul-Jacques Bonzon. Ceux-ci seront publiés des années 60 à la fin des années 1970, principalement dans la Bibliothèque verte. Notons qu’à la mort de Paul Jacques Bonzon, quelques aventures des six compagnons sortiront encore, écrites par Olivier Séchan, Pierre Dautun et Maurice Périsset.

L’histoire des six compagnons

Ces romans ne sont pas une succession de suites imbriquées, bien que certaines aventures s’inscrivent tout de même dans un ordre chronologique.

Le premier roman constitue le socle de tout. Répondant au titre de « Les Compagnons de la Croix-Rousse », cet opus pose le décor : Tidou est obligé de quitter son village de Reillanete en Provence. Son père, à la recherche d’un boulot, décide de partir à Lyon. Mais il ne pourra emporter Kafi, son chien adoré, l’appartement lyonnais étant trop petit. De plus, la propriétaire a formellement interdit toute présence animale.

Inutile alors de spécifier que Tidou se sentira bien seul… Jusqu’à ce qu’il rencontre Mady, une jeune fille malade, ainsi qu’une bande de gones, les « compagnons du Gros Caillou ». Avec leur aide, il organisera un retour en cachette de Kafi sur le territoire lyonnais… Mais le chien disparait ! En le cherchant inlassablement, ils remonteront la piste d’un cambriolage.

A partir de là, les prochains tomes vont raconter les aventures des six compagnons et du chien Kafi, qui vont se retrouver, bon gré mal gré, au cœur de nombreuses enquêtes policières.

Les personnages des six compagnons

Notons que 3 « gones » du premier roman, les Compagnons de la Croix Rousse, n’apparaitront plus ensuite. Ainsi les six compagnons sont composés de :

Tidou, le narrateur et meilleur ami de Mady ;

Kafi, le chien-loup de Tidou. Ce chien très intelligent, attachant et doué d’un flair incroyable, sera rapidement un allié de taille dans les enquêtes des six compagnons ;

Mady, seule fille de la bande. Au tout départ malade et alitée, elle sera guérie grâce à un séjour au soleil à Reillanete. Elle aide énormément la bande dans ses enquêtes grâce à son intelligence et ses intuitions.

Corget, chef de la bande jusqu’à son départ pour Toulouse. Dès lors, il ne sera pas remplacé mais Mady, de plus en plus présente car remise de sa maladie, sera considérée comme membre de la bande à part entière. Nous reverrons notamment Corget dans « Les six compagnons et la ville rose ».

Louis Gerland ou gnafron pour les intimes, est petit et porte une tignasse brune sans cesse ébouriffée. Son surnom est un clin d’œil au personnage de Guignol, théâtre de marionnettes lyonnais. Il tient également celui-ci du fait qu’il loge au-dessus d’un cordonnier, appelé « gnafre » en lyonnais.

La Guille : il tient son surnom du fait qu’il ait longtemps habité le quartier de La Guillotière de Lyon. Il est le poète et le musicien de la bande.

Bistèque, cuisinier de l’équipe et fils de boucher (d’où le surnom !).

Le Tondu : il est le costaud de la bande. Le Tondu tient son surnom de sa calvitie (provenant d’une maladie contractée à l’âge de 5 ans), qu’il cache sous son éternel béret.

Liste des six compagnons

Voici ci-après, la liste des 6 compagnons, écrits par Paul-Jacques Bonzon :

Les six compagnons de la Croix rousse

Les six compagnons :

  • et la Pile atomique
  • et l’Homme au gant
  • au gouffre Marzal
  • et l’Homme des neiges
  • et la Perruque rouge
  • et le piano à queue
  • et le Château maudit
  • et le Petit Rat de l’Opéra
  • et l’Âne vert
  • et le Mystère du parc
  • et l’Avion clandestin
  • et l’Émetteur pirate
  • à Scotland Yard
  • et les Agents secrets
  • et le Secret de la calanque
  • et les Pirates du rail
  • et la Disparue de Montélimar
  • et la Princesse noire
  • et les Espions du ciel
  • à la tour Eiffel
  • et la Brigade volante
  • et l’Œil d’acier
  • en croisière
  • et les Voix de la nuit
  • se jettent à l’eau
  • dans la citadelle
  • devant les caméras
  • au village englouti
  • au tour de France
  • au concours hippique
  • et la Clef-minute
  • et le Cigare volant
  • et les Piroguiers
  • et la Bouteille à la mer
  • et les Skieurs de fond
  • et les Bébés phoques

 

Les six compagnons écrits après la mort de Paul Jacques Bonzon :

Les six compagnons :

  • dans la ville rose
  • et les Agneaux de l’Apocalypse
  • à l’étang de Berre
  • et le Carré magique
  • hors-la-loi
  • et le Chasseur de scoops
  • et l’Énigme de la télémagie
  • et la Radio libre
  • au Tournoi de la chanson
  • et la Fiancée de Kafi
  • à l’affût
  • et les Caïmans roses
Spread the love
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Share