Quand on parle de Jacques Martin, on pense illico « Ecole des fans », mais également au journal humoristique et satirique « Le petit Rapporteur » diffusé en direct le dimanche midi sur TF1 du 19 janvier 1975 au 27 juin 1976.

Si cette émission a été diffusée pendant un an et demi seulement, elle n’en reste pas moins culte. C’est le ton décalé et bon nombre de moments inoubliables que les téléspectateurs ont retenu. Ce journal avait pour but de traiter l’actualité en la prenant « par le petit bout de la lorgnette ». D’ailleurs, après un an d’interruption, le concept fut repris par la même équipe sur Antenne 2 avec une émission nommée « La lorgnette ». Elle ne dura qu’un an !

Il faut avouer que le Petit Rapporteur était très satirique et n’hésitait pas à s’en prendre aux politiques, voire à irriter la direction de la chaîne. A chaque fin d’émission, le générique mentionnait même : « À dimanche prochain, peut-être… » !

L’équipe du petit Rapporteur

Le casting du Petit Rapporteur était haut en couleur : un ensemble d’humoristes et de journalistes aussi talentueux qu’audacieux. Il y avait bien sûr Jacques Martin (rédacteur en chef), mais aussi Pierre Bonte, Piem le dessinateur, Stéphane Collaro… L’équipe comprenait également Robert Lassus et Philippe Couderc qui furent remplacés par Pierre Desproges et Daniel Prévost.

Moments cultes du Petit Rapporteur

S’il y a de nombreux moments culte du Petit Rapporteur que chacun aura retenu, c’est le reportage de Daniel Prévost dans le village de Montcuq dans le Lot. Il fera de nombreux jeux de mots en prononçant « mon cul »… Le maire de Moncul, l’arrêt de moncul…

Le village a connu un nombre de visites touristiques incroyable depuis cette séquence, à tel point que Montcuq a inauguré en 2007 la « rue du petit Rapporteur en son sein, en présence de Pierre Bonte.

Autres souvenirs culte du journal, les deux génériques : le premier, « A la pêche aux moule » et le second, « Mam’zelle Angèle ».

On retiendra aussi la chanson « Rah petit », que l’on chante en sautant à pied joint : « Rah petit bus. Rah Petit, peta. Petit pas, petit bus. Si t’es fatigué, t’as qu’à prendre l’autobus ».

 

Parole « A la pêche aux moules »

À la pêche aux moules, moules, moules

Je n’veux plus y aller maman

Les gens de la ville, ville, ville

M’ont pris mon panier maman

Les gens de la ville, ville, ville

M’ont pris mon panier maman

 

Quand une fois ils vous tiennent, tiennent, tiennent

Sont-ils de bons enfants

Quand une fois ils vous tiennent, tiennent, tiennent

Sont-ils de bons enfants

Ils vous font des petites caresses

Et des petits compliments

 

À la pêche aux moules, moules, moules

Je n’veux plus y aller maman

Les gens de la ville, ville, ville

M’ont pris mon panier maman

Les gens de la ville, ville, ville

M’ont pris mon panier maman

 

Quand une fois ils vous tiennent, tiennent, tiennent

Sont-ils de bons enfants

Quand une fois ils vous tiennent, tiennent, tiennent

Sont-ils de bons enfants

Ils vous font des petites caresses

Et des petits compliments

 

Paroles de « Mam’zelle Angele »

Voici les paroles du second générique de l’émission, sorti en 1976 :

 

Je sonne au numéro 1

Je d’mande Mam’zelle Angèle

La concierge me répond :

« Mais quel métier fait-elle ? »

 

Elle fait des pantalons

Des jupes et des jupons

Et des gilets d’flanelle

 

Elle fait des pantalons

Des jupes et des jupons

Et des bonnets de coton

 

Ha ! Ha ! Ha !

Je ne connais pas ce genre de métier

Allez voir à côté !

Je ne connais pas ce genre de métier

Allez voir à côté !

 

La chanson n’a pas de fin. On recommence avec le numéro deux et ainsi de suite.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •