Un moment ultra culte de la télévision qui aura duré près de 20 ans : l’école des fans ! Un jeu plein de fraicheur qui fut également une usine à bêtisiers (voir notre sélection de moments cultes de l’Ecole des fans un peu plus loin dans l’article).

Cette émission musicale fut diffusée sur Antenne 2 du 30 janvier 1977 au 25 juin 1978 dans Bon Dimanche, puis du 21 décembre 1980 au 21 juin 1998 dans Dimanche Martin. L’ensemble des programmes de l’animateur Jacques Martin furent déprogrammés en 1998. L’histoire raconte que Jacques Martin aurait subi son AVC en apprenant cette nouvelle. Pour les dernières diffusions de la série, ce sera donc Jean-Claude Brialy qui prendra l’intérim avant le remplacement de l’ensemble de Dimanche Martin par Vivement Dimanche.

Déroulement et buts de l’émission « l’école des fans »

L’émission avait pour but d’inviter des vedettes de la chanson sur un plateau. Ces derniers rencontraient des enfants âgés de 4 à 8 ans, qui interprétaient leur répertoire. Ce qui a fait le succès de l’école des fans, c’est bien les enfants et les questions de Jacques Martin. Nous étions sûr, à chaque émission, de rencontrer un moment culte et de grands quiproquos, en raison de l’innocence des candidats (voir plus bas, le bêtisier de l’école des fans).

A la fin de chaque prestation, les enfants attribuaient une note allant de 9 à 10 ! Lorsque l’émission touchait à sa fin, Stéphane Collaro surnommé « Tonton Mayonnaise » faisait les comptes et se trompait à chaque fois dans les calculs, si bien qu’il annoncait toujours l’ensemble des enfants « 1ers ex aequo ».

Les enfants remportaient des cadeaux offerts par France 2, en partenariat avec Jouet Club.

 

Les retours ratés de l’école des fans

 

Patrick Sébastien tenta une résurrection de l’école des fans fin 2002. Puis ce fut Philippe Risoli qui prit ce pari sur la chaîne Gulli en 2009. Le 3 janvier 2014, l’humoriste Willy Rovelli le remplaça. Malgré tout et malgré la qualité des émissions « nouvelle génération », rien ni personne ne semble pouvoir remplacer Jacques Martin dans ce rôle…

 

Les moments cultes/ le bêtisier de l’école des fans

Chose promise, chose due. Voici une sélection de dizaines de moments cultes de l’école des fans. Vous retrouverez également tout en bas de cet article une sélection de bêtisiers en vidéo !

  • Vanessa Paradis se révéla le 3 mai 1981 à l’école des fans. Agée de 8 ans, elle interprète à merveille la chanson d’Emilie Jolie.
  • Un petit garçon affirme en direct que son papa et sa maman boivent chacun 2-3 litres de vin par jour ;
  • Un petit garçon, après avoir dit que son papa n’est pas dans l’assistance car il ne voulait pas « montrer sa grande tête à la télé », réclame à Jacques Martin de ne plus lui cracher dessus.
  • Un petit garçon raconte pendant de longues minutes sans s’arrêter ses déboires à l’école.
  • Un petit garçon dit à Sylvie Vartan qu’elle et belle et surtout bonne.
  • Une petite fille dit à la télévision qu’elle souhaite un petit frère, mais que ça ne marche pas parce qu’il n’y a plus de gouttes. Après avoir précisé que son père travaille chez Mamie Nova, Jacques Martin réplique : « Ah, il fait des yaourts, c’est pour ça qu’il n’a plus de gouttes ! » « Mais les gouttes ne sont pas à Nova, hein ! (…) Il faut que ça tombe dans le ventre tout seul ! ».
  • Dans la même veine, une petite fille déclare qu’elle ne veut pas une petite sœur et que, de toute façon, c’est impossible car sa maman n’a plus de lait
  • Une petite fille déclare que son papa travaille dans une agence de voyage, mais qu’il voyage tout seul, et qui ne l’emmène jamais, ni elle, ni son frère, ni sa maman.
  • Jacques Martin à un petit garçon « Tu te laves quand les dents dans la journée ? » Réponse : « le samedi et le vendredi ».
  • Dès qu’elle a le micro, une petite fille crie plusieurs fois « eh oh , eh oh, alors tout l’monde que ça va ? ». Puis elle court embrasser l’artiste invité et… un petit garçon. En revenant, Jacques Martin lui demande pourquoi elle a embrassé le petit garçon et elle réplique « Parce que j’ai envie »… Avant de repartir de nouveau pour embrasser les candidats un par un ! Elle revient au micro, et repart embrasser les musiciens, les techniciens… Après s’être installée pour de bon, Jacques Martin, désespéré, réitère la question « Alors, tu vas nous chanter quoi ? » Réponse « Riri, Fifi et Loulou… T’as compris ou quoi ? »
  • « Elle s’appelle comment ta maîtresse ? Réponse de l’enfant « Madame Foch » « Tu veux lui dire bonjour ? « Ben elle est pas là ! » « Oui, mais grâce à la télévision, elle te voit… » « MAIS ELLE N’A PAS DE TELEVISION !!!! »
  • « Tu la trouves jolie Mireille Mathieu » « Oui ! » « Tu te marierais avec elle ? » « Oh oui, ah ça oui ! » «  Pourquoi ? » « Parce que je l’aime trop ! ».
  • Un petit garçon et une petite fille se présentent ensemble et affirment qu’ils sont fiancés. Mais ils refusent de s’embrasser car ils ne sont pas encore mariés !
  • Un petit garçon, Nicolas, dit qu’il aidera Jacques Martin et commence à interroger, à sa manière, un autre enfant candidat.
  • « qu’est-ce que t’achèteras si tu deviens riche ? » «  Du jambon… »
  • Une petite fille raconte que sa mère lui fait souvent du cassoulet mais que ça fait péter. Puis elle énumère tous les membres de la famille qui pétent après avoir mangé du cassoulet.
  • « Est-ce que tu as des frères et des sœurs ? » « Non j’en veux pas (…) car ça ne me plait pas ! »
  • « Il est là parrain ? » «  Non, il peut pas venir, il a un contrôle fiscal ».
  • Un enfant se lance dans une imitation improvisée de pépé du muppets show
  • Un enfant affirme que son père est gendarme et que « parfois à la gendarmerie ils boivent des pintes (…) ce sont des buveurs ! »
  • « Mon papa y m’a dit que tu ne me fais pas trop sourire (…) car j’ai deux dents perdues. » Il engrange sur le métier de son père « Mon papa est inspecteur des impôts, mais un inspecteur gentil ! »
  • « Qu’est-ce que tu fais comme sport ? » L’enfant de 4 ans : « je bosque ». Jacques Martin appelle le grand frère pour voir comment la famille joue à la boxe et le frère, dans le public, surgit et frappe violemment son petit frère et le met par terre !
  • « Il est où ton papa ? » « C’est celui qui lève le doigt » « Il ressemble à quoi ton papa ? » «  A rien… »
  • Jacques Martin se livre un jour à un concours de grimaces avec un gamin de 5 ans.
  • « Qu’est-ce que tu vas chanter ? » «  Pipi… » Le gamin se fait dessus et râle car il a des nouvelles chaussures.
  • Autre séquence culte avec un enfant racontant à Jacques Martin, en détail, un film d’horreur qu’il avait visionné.

Dernier moment culte qui vaut son pesant de cacahuètes à lui tout seul : l’échange politique entre le jeune Tristan et Jacques Martin. Le petit Tristan, âgé de 7 ans, explique qu’il fait du piano et aime étudier un peu les pierres et les champignons. Puis Jacques Martin lui demande si il aime la politique Réponse savoureuse de ce petit de 7 ans : « Oh, vous savez Jacques Martin, je préfère encore Chirac que Balladur » (…) «  Qu’est-ce que tu lui reproches à Balladur ? » « Il fait des promesses qu’il ne tient pas». « Je signale que si la semaine prochaine je ne fais plus partie de France 2, vous comprendrez pourquoi… »… Puis, Jacques Martin continue cet échange désopilant sur le fait que cet enfant « a quelques idées à propos de l’avenir » et souhaiterait, peut-être, devenir président de la république. Le dialogue se conclue plus ou moins ainsi : « Qu’est-ce que tu vas nous interpréter ? »  « Andantino de Aram Khachaturian (…) Mais je vous préviens que ce n’est pas comme la danse du sabre, c’est plus mélancolique ».

 

Spread the love
  • 152
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    152
    Shares