Nombreux sont les joueurs de Game Boy à se souvenir du fameux Zelda Link’s awakening. Ce 4ème opus de la série Zelda fut le premier d’entre eux à être sorti sur console portable en 1993.

Petite séquence nostalgie…

L’histoire de Link’s Awakening

Pour une fois, l’aventure ne se déroule pas sur les terres d’Hyrule. C’est justement en voguant vers celles-ci que Link est pris dans une tempête et échoue sur l’ile Cocolint. Ce territoire verdoyant, entouré par les océans se révèlera vite n’être qu’un songe, celui du poisson-rêve. Celui-ci est endormi et est enfermé dans un œuf géant posé sur le mont Tamaranch. Aidé par de nombreux personnages, dont un hibou (conscience du poisson-rêve), Link’s va devoir trouver un moyen de le réveiller afin que le cauchemar cesse.

Pour ce faire, le héros devra résoudre beaucoup d’énigmes, affronter les boss des huit donjons et rassembler des outils et armes qui l’aideront dans sa quête (bouclier, épée, bracelet de force, plume…)

Fin de Zelda Link’s awakening

A la fin, Link joue la fameuse ballade permettant de réveiller le poisson-rêve. Mais l’œuf ne se casse pas et se fissure uniquement, laissant une brèche suffisamment large pour lui permettre d’entrer. A l’intérieur, il aura à affronter l’ultime boss, Maléficio, une ombre noire responsable de l’endormissement du Poisson-rêve.

Une fois cet ennemi vaincu, Link joue de nouveau la musique du poisson-rêve qui s’éveille alors.

L’île de Cocolint disparait et Link se réveille sur les vestiges de son bateau. Au cœur de l’océan, il aperçoit le poisson rêve flottant dans le ciel.

Parait-il que si l’on a perdu aucune vie durant la partie, il est possible également à la fin du jeu d’apercevoir Marine flottant dans les airs. Il s’agit de la fille de Tarkin qui l’a recueilli au tout début de l’aventure, dans sa chaumière du village des mouettes. C’est à cette occasion qu’elle lui a confié le fait qu’elle rêve de voler par-delà les mers pour savoir si d’autres terres existent.

 

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •