Nous nous souvenons tous des cassettes audio ! Généralement, les meilleurs titres des artistes figuraient sur la face A et le reste sur la Face B. Nous les rembobinions à l’aide du magnétophone ou nous utilisions un crayon de bois… Quand notre titre préféré passait à la radio, nous nous jetions sur notre chaîne Hifi pour appuyer à la fois sur Rec et play. Ce temps-là est révolu depuis les années 2000 !

Quel âge a la cassette audio ? A sa disparition, elle avait 40 ans ! En effet, elle est née dans les laboratoires de Philips en 1963.

Cette cassette de plastique (abrégée parfois K7) contient deux bobines où est enroulée une bande magnétique. Elle permettait à la fois d’écouter et d’enregistrer la musique. Pour revenir au début de la cassette, il fallait rembobiner parfois 10 minutes (tout dépendait de la vitesse du lecteur et du format de la cassette – 15, 30, 45, 60, 90 minute…) Pour passer à la Face B, il fallait retourner la cassette

A moins d’avoir un magnétophone ayant l’option auto reverse.

La cassette remporta vite un franc succès car les lecteurs prenaient bien moins de volume qu’un lecteur de disques vinyles. Nous trouvions ainsi les cassettes dans les autoradios, les magnétophones, les dictaphones, les baladeur (le fameux Walkman de Sony)…

Avec la popularisation des CD, les cassettes ne furent uniquement utilisées pour enregistrer ou pour les appareils portables. En effet, la cassette résistait aisément aux chocs. Le Walkman tira toutefois sa révérence lorsque la fonction Antichoc fut ajoutée aux baladeurs CD et lorsque les graveurs furent disponibles sur le marché à un prix acceptable.

Les cassettes et les jeux vidéo

Certains ordinateurs des années 1980 comportaient une espèce de magnéto lisant des cassettes aux apparences de cassettes audio. Or, celles-ci servait à afficher sur le moniteur (unicolore à tube cathodique) des jeux vidéo ultra pixellisés et bien moins beaux graphiquement que les jeux de Game Boy ! C’était notamment le cas avec l’Amstrad et l’Exelvision 100.

L’ordinateur EXL 100 (source: exelvision.fr)

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •