Imaginez que les jeunes obtenant actuellement leur permis de conduire n’ont pas été témoin de la coupe du monde France 1998… Ca fiche un coup de vieux, hein ?

Ce fut toutefois l’un des événements cultes footbalistiquement parlant, mais également un événement clé pour tous les Français !

Retour sur les événements : France 98 et le chemin de la victoire

Entraînée par Aimé Jacquet, la bande à Zidane a fait opérer la magie sur la pelouse du stade de France. Ce fut déjà un 3-0 contre l’Afrique du sud le 12 juin, puis un 4-0 contre l’Arabie Saoudite le 18 ainsi qu’un 2-1 contre le Danemark le 24 L’équipe de France démarre sur les chapeaux de roues et entre avec brio dans la phase finale.

Les huitièmes de finale se disputent contre le Paraguay le 28 ou la France cloture le match avec un honorable 1-0. Les quarts de finale contre l’Italie se soldent, quant à elle par un match nul (0-0) mais la victoire se concrétise aux tirs au but (4-3). Le 8 juillet, la France bat la Croatie en demi finale (2-1). C’est officiel, la France est en finale ! 3 jours de repos sont prévus avant la rencontre cultissime avec le Brésil. Partout, on tremble. Nous sommes aux portes de la victoire mais l’adversaire, plusieurs fois champion du monde, sera coriace !

 

La finale France 98 – France VS Brésil le 12 juillet 1998

Le 12 juillet 1998, le Stade de France est plein à craquer (80 000 personnes). Les Brésiliens sont en forme. Chacun s’escrime sur le terrain. Les deux goals, Barthez et Taffarel, évitent des boulets de canons. Cela ne durera pas. A la 27ème, Emmanuel Petit tire le corner, et Zidane marque de la tête.

Peu avant la mi-temps, nouveau corner tiré par Youri Djorkaeff et Zidane marque de nouveau de la tête.

A la 67ème minute, Desailly est sorti suite à deux cartons jaunes. Les français ne sont plus que 10… Ce désavantage n’eut que peu d’effet. Suite à un superbe enchainement de passes entre Dugarry, Vieira et Petit, ce dernier se lance vers les buts. Taffarel va à sa rencontre, Emmanuel opère une frappe croisée… Et c’est le but !!!

Chacun chante et scande « Et un, et deux, et trois – zéros » ! La France est championne du monde de football pour la première fois de son existence. Le public est en délire, tout comme le mythique commentateur regretté Thierry Roland, qui déclare en direct « Ah ! C’est superbe ! Je crois qu’après avoir vu ça, on peut mourir tranquille ! Enfin, le plus tard possible quand même, mais on peut ! Quel pied ! Oh putain ! »

Nous avons encore tous en tête des souvenirs de cet événement : I will survive, Footix, le fameux maillot de l’équipe de France, le ballon officiel… C’était il y a une vingtaine d’année !

 

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •